Quand ils cherchent un poste dans une entreprise, certains d’entre nous croient qu’ils doivent accepter la première opportunité qui se présente à eux. Comme si le fait d’avoir un désir particulier, qu’il s’agisse d’un secteur, d’une taille d’entreprise ou d’une fonction, faisait de nous des divas, ou des flemmards avec un baobab dans la main. Vilains chômeurs qui ne veulent pas travailler.

Tous les experts en accompagnement à la recherche d’emploi le disent pourtant : nous ne sommes réellement convaincants que lorsque nous sommes passionnés ! Comment pourrions-nous être passionnés pour le premier job venu ? Tout en étant bien sûr conscient de l’état du marché, il est plus productif de frapper aux portes qui nous intéressent quand on cherche à se faire embaucher. Plutôt que de nous user sur celles derrière lesquelles se cachent des conditions de travail qui ne respectent pas nos valeurs, ou un emploi qui nous déprimera vite.

Ce constat est d’autant plus vrai lorsque vous souhaitez créer votre entreprise. Bien sûr, c’est avant tout pour vous que vous allez travailler, puisque vous serez votre propre patron. D’ailleurs, pour bon nombre d’entre nous, c’est une des motivations principales au lancement de notre activité. Mais malheureusement, vous ne serez pas votre propre client !

Qui est votre client idéal ?

S’il est indispensable de vous lancer dans un projet qui vous passionne, puisque vous serez directement responsable du chiffre d’affaire qui rentrera dans les caisses (ce qui implique d’être prêt à ne pas compter vos heures), il est aussi indispensable de vous demander pour quels clients vous êtes prêts à vous lever le matin. Pour qui aurez-vous envie de soulever des montagnes, de résoudre des problèmes parfois désespérés, de déborder un peu du cadre de travail que vous vous serez fixé ?

Qui est votre client idéal ? Quel âge a-t-il ? De quoi a-t-il besoin ? Que fait-il dans la vie ? Quels sont ses loisirs ? Ses habitudes de consommation ? Où se trouve-t-il ? S’agit-il d’un particulier ou d’une entreprise ? Quels sont ses revenus ? Quel est son chiffre d’affaire ? Qu’attend-t-il de vous ? Quelles sont ses valeurs ? Est-ce important pour vous qu’il s’agisse d’une femme ou d’un homme ? Quelles sont les autres questions que vous pourriez vous poser à propos de ce client idéal qui pourraient vous aider à le définir ?

Nous sommes souvent pressés quand nous voulons créer notre entreprise ou lancer notre activité. Tellement désireux d’entrer dans l’action que nous en trépignons d’impatience. Peut-être est-ce votre cas ? Peut-être, à la lecture de ces questions, entendez-vous une petite voix intérieure qui vous murmure « on s’en fiche, on y va ! ».
Eh bien non, surtout pas ! C’est parfois difficile à accepter, mais le temps que vous prendrez en amont de la création de votre entreprise ou de votre société pour répondre aux questions citées ci-dessus (et aux autres !), sera autant de temps de gagné par la suite. Parce que les actions que vous mettrez en œuvre pour faire vivre votre entreprise découleront des choix que vous ferez ici. Avouez que ce serait dommage de réaliser six mois plus tard que les clients que vous trouvez ne vous conviennent pas ou, pire peut-être, que vous avez des difficultés à en trouver !

Crédit photo : LocalFitness.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tous droits réservés Bonobo Coaching - Marie Guyot - 2012-2019

Contactez-nous

Vous avez une question ? Vous souhaitez prendre rendez-vous pour une séance de coaching ? Envoyez-nous un message :

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?