Entrepreneuse faisant une pause dans un hamacQuand je suis motivée pour effectuer une tâche, je dois avouer que j’ai la chance d’avoir une grande capacité de concentration. Je peux par exemple avancer sur la création d’un support à télécharger pendant quatre heures de suite, écrire un article pour le blog sans relever le nez de mon ordinateur, ou encore être obsédée par le positionnement stratégique de mon entreprise plusieurs jours d’affilée.
En dehors du fait que, dans certains cas, je cours le risque de faire passer d’autres choses importantes à la trappe sans m’en rendre compte, je réalise depuis que je suis mon propre patron, à quel point ce que je pensais être un avantage, se révèle finalement parfois être un handicap.

Si c’est votre cas aussi, ou si vous êtes persuadé qu’il faut que vous travailliez sans arrêt pour obtenir des résultats, cette façon de fonctionner vous donne sans doute l’illusion que vous allez plus vite. Que vous ne perdez pas votre temps. Sauf que certains dictons se vérifient à tous les coups, comme : « qui veut aller loin, ménage sa monture ».

Voici donc quelques bonnes raisons de faire des pauses régulièrement, si vous voulez éviter le burn-out de l’entrepreneur.

Vous reposer

Eh oui ! La première raison valable de faire des pauses est simplement de vous reposer. Vous n’en avez peut-être pas l’impression si vous êtes bien sagement assis à votre bureau (à moins que vous n’aimiez travailler dans votre canapé ?), mais travailler, cela fatigue beaucoup ! La fatigue intellectuelle est moins visible que la fatigue physique (a priori, vous n’en transpirez pas), mais elle existe bel et bien. Vous savez, cette sensation d’être abruti après une tâche particulièrement longue ou pénible, ou d’avoir « le cerveau qui fume » après avoir tout donné devant votre ordinateur ?
Faire des pauses régulièrement, pendant lesquelles vous ne faites rien, vous permettra de reposer votre cerveau, qui en a bien besoin pour faire un tas d’autres choses. Toutes les heures environ, faites donc une vraie pause d’un bon quart d’heure, pour ne rien faire : regardez les nuages passer, observer les insectes s’affairant dans la jardinière posée sur votre rebord de fenêtre, ou notez simplement le cheminement complet de votre respiration.

Vous nourrir

Une fois que vous aurez un peu récupéré de la fatigue engendrée par votre travail, vous pourrez récolter les bénéfices d’un autre type de pauses : celles qui vous nourrissent. Évidemment ici je ne fais pas simplement référence à la pause déjeuner (bien que celle-ci soit aussi primordiale). Je fais référence aux pauses qui nourrissent votre esprit : celles qui vous permettent de sortir de chez vous et/ou de vous mettre autre chose que du travail sous les yeux. En dehors de la pause déjeuner donc, il peut s’agir ici de visiter une exposition, de prendre un verre avec des amis, de lire un livre, de chercher une recette sur Internet, d’appeler votre cousin ou de regarder un épisode de série télé.
Certaines de ces pauses peuvent être effectuées pendant votre quart d’heure de pause classique (n’hésitez pas alors à mettre une alarme pour ne pas vous laisser emporter !), mais d’autres nécessitent davantage de temps. D’où l’intérêt de vous préserver des week-ends ! Ce qu’elles ont en commun en revanche, c’est qu’elles vous permettront de revenir à votre bureau de bonne humeur et de trouver de nouvelles idées.

Vous déstresser

Enfin, un autre avantage indéniable au fait de faire des pauses si vous êtes entrepreneur indépendant, c’est que cela vous déstressera. Si vous êtes angoissé, par le besoin de trouver de nouveaux clients par exemple, la nécessité de rendre un dossier dans les temps, ou l’urgence de trouver des idées d’articles pour votre blog professionnel, vous pouvez être tenté de mettre les bouchées doubles, de faire sauter vos pauses journalières et vos week-ends, voire même de travailler jusqu’à des heures impossibles. Erreur ! En mettant une telle pression à votre esprit, vous risquez au contraire de devenir contre-productif, faisant fuir les clients et truffant votre dossier ou votre article de fautes d’orthographe que vous ne faites pas d’habitude.
Quand la pression monte, mettez au contraire un point d’honneur à respecter vos temps de pause : ils vous apporteront la sérénité nécessaire au fait d’aller au bout de vos projets.

Être entrepreneur, ce n’est pas un marathon et encore moins un sprint : c’est une course de fond. Marcher quelques minutes est bien souvent ce qui fait la différence entre les coureurs qui s’effondrent sur le bord de la route et ceux qui vont au bout de la course.

C’est à vous !

À quel rythme faites-vous des pauses actuellement dans votre activité ? Que faites-vous pendant ce temps-là ? Vous autorisez-vous régulièrement à ne rien faire du tout ? À seulement contempler ce qu’il y a autour de vous ?
Comment pourriez-vous faire davantage de pauses, ou des pauses plus reposantes ?

Dites-nous tout dans les commentaires.

Vous paniquez à l’idée de vous arrêter de travailler ?

Rencontrons-nous pour en discuter ! Prenez rendez-vous pour une séance de coaching en me contactant par email ou par téléphone au +336 11 04 43 77. Je vous aiderai à comprendre ce qui vous bloque et à vous en défaire, afin que vous puissiez travailler de façon plus sereine.

Faites passer le message

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Il pourrait sûrement être utile à d’autres personnes. N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux favoris en utilisant les boutons situés ci-dessous.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous

Vous avez une question ? Vous souhaitez prendre rendez-vous pour une séance de coaching ? Envoyez-nous un message :

En cours d’envoi

Tous droits réservés Bonobo Coaching - Marie Guyot - 2012-2017

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?