Ligne d'assemblage FordInitialement, le sujet de cet article était « Comment savoir si l’on a été productif ». Je me suis en effet retrouvée il y a peu de temps, après avoir passé une heure au téléphone avec une personne avec laquelle je prévoyais de discuter seulement un quart d’heure, à me demander à quoi j’avais bien pu passer ma journée. Parce que je ne souhaite pas travailler dix heures par jour, il me paraît effectivement normal, de rendre les heures que je passe à travailler les plus productives possible.
Seulement voilà, insatisfaite du contenu de mon brouillon pour cet article, mon attention s’est retrouvée captée par un analyste, discutant à la radio du fait que la productivité serait en train de reculer aux États-Unis. L’une des raisons invoquées était que la productivité au XXIe siècle serait plus difficile à quantifier que celle de l’époque du fordisme.

Et puisque nous parlons de productivité (ou de son absence), il m’arrive régulièrement de coacher un client sur le fait que ses actions n’ont pas forcément à mener à la production de quelque chose de concret ou de matériel.
Une des révélations que j’ai eues lors de ma formation de coach, et l’une des raisons qui font que j’adore mon métier, est en effet que nous sommes des êtres humains, et non des « faire humains ».

Alors si vous vous sentez un peu d’humeur rebelle, voici trois raisons de ne pas être productif aujourd’hui (ou cette semaine ?).

Vous reposer

Ne pas produire, c’est aussi vous donner l’occasion de vous reposer. En tant qu’entrepreneur, vous en avez bien besoin ! Entre la recherche de clients permanente, le fait que vous soyez à la fois le patron, le comptable, le responsable de la communication et du marketing, celui qui produit… et j’en passe, on peut dire que vous ne vous économisez pas. Quand bien même vous auriez les moyens d’externaliser une partiel de ces activités, en tant qu’indépendant, vous êtes par essence celui sur lequel toute votre entreprise repose. Lâcher prise sur la productivité devient donc une nécessité, si vous souhaitez tenir la distance.
Au-delà du fait d’avoir un volume horaire raisonnable et de préserver vos week-ends, autorisez-vous à ne pas être en permanence dans la production. Votre corps et votre esprit vous diront merci, de même que votre entreprise !

Accueillir les synchronies

Ne pas vous focaliser sur la partie production de votre activité d’indépendant, c’est aussi vous donner l’opportunité de vous laisser surprendre par l’imprévu. De nouvelles rencontres, des idées originales, des ressources auxquelles vous ne vous attendiez pas qui s’offrent à vous comme par magie… Rien de tout cela ne peut se produire si vous avez la tête dans le guidon. Ou plutôt : comment pouvez-vous voir toutes ces choses fleurir autour de vous, si vous gardez la tête baissée ?
Entraînez-vous donc à rester ouvert aux opportunités qui se présentent, en réservant une partie de votre quotidien d’entrepreneur à autre chose qu’à de la production : réseautage, échanges entre pairs, lectures… et même activités personnelles ! Parce qu’aller à votre cours de poterie hebdomadaire peut aussi vous donner de nouvelles idées ou vous apporter de nouveaux clients.

Avoir un regard stratégique

Enfin, à partir du moment où vous accepterez de ne pas être dans l’action en permanence, vous vous offrirez la possibilité de vous occuper de la stratégie de votre entreprise. C’est ce que nos amis Canadiens et États-Uniens appellent travailler « sur » votre entreprise, au lieu de travailler « dans » votre entreprise. Autrement dit : c’est vous permettre de prendre du recul pour penser stratégie, vous permettre de concevoir plutôt que de faire.
Un positionnement primordial si vous souhaitez que votre entreprise dure : avec le temps, l’activité que vous aurez posée sur le papier (dans votre business plan) évoluera en effet au gré de votre marché et des opportunités qui s’offriront à vous. C’est ce pas en arrière qui vous permettra d’en avoir conscience d’abord, puis de vous adapter ensuite.

C’est à vous !

Cherchez-vous à tous prix à être productif en ce moment ? Comment vous organisez-vous pour laisser de la place pour autre chose dans votre entreprise ? Que choisissez-vous de faire dès aujourd’hui pour moins vous focaliser sur votre productivité ?

Partagez votre réflexion dans les commentaires.

Vous êtes obsédé par votre productivité ?

Rencontrons-nous pour en discuter. Je peux vous aider à vous canaliser et à vous apaiser, sans pour autant que votre entreprise en pâtisse. Contactez-moi dès maintenant par email ou par téléphone au +336 11 04 43 77, pour prendre rendez-vous pour une séance de coaching.

Faites passer le message

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Il pourrait sûrement être utile à d’autres personnes. N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux favoris en utilisant les boutons situés ci-dessous.

Tags:
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous

Vous avez une question ? Vous souhaitez prendre rendez-vous pour une séance de coaching ? Envoyez-nous un message :

En cours d’envoi

Tous droits réservés Bonobo Coaching - Marie Guyot - 2012-2017

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?