Virus à dompterEn fin de semaine dernière, j’étais censée tourner une vidéo qui aurait dû être publiée aujourd’hui. Mais voilà, je suis tombée malade… Un gros rhume qui m’est progressivement tombé sur les cordes vocales et me donne une voix assez charmante. Autant dire que, même avec le meilleur micro du monde, j’aurais eu du mal à vous partager mes idées dans une vidéo !
Seulement voilà, quand on est indépendant, on ne peut pas tout mettre sur pause ou se faire remplacer par un collègue prêt à faire des heures sup’ : les arrêts maladie, ce n’est pas pour nous ! Comment pourrions-nous nous faire arrêter par notre gentil médecin traitant, alors que la vie de notre entreprise repose entièrement sur nos épaules ? Mal à la tête ? De la fièvre ? Une voix qui nous fait ressembler à un alien ? Peu importe. Nous nous mettons tout de même au travail.

Évidemment, c’est plus facile si ce genre de situations se présente le moins souvent possible et si nous adoptons une stratégie pour mieux dompter les virus quand ils se présentent.
Alors si la météo capricieuse menace aussi de vous mettre au tapis, voici mes astuces pour gérer au mieux cette période.

Aidez vos anticorps

À notre époque, même si la tendance commence à s’inverser, nous avons souvent le réflexe de nous ruer sur les médicaments quand quelque chose ne va pas. Un petit mal de tête ? Hop ! quelques comprimés de paracétamol. Mal au ventre ? Du Spasfon et ça repart. Alors que, bien souvent, si on avait bu davantage d’eau et mangé plus léger, rien de tout ceci ne serait arrivé. Dans le cas d’une attaque de virus, nos symptômes sont la manifestation de notre réponse immunitaire. Si on a le nez qui coule par exemple, c’est parce que notre muqueuse nasale essaie d’expulser les virus. C’est bon signe ! Cela montre que vos anticorps sortent de leur cachette pour aller faire leur boulot.
Eh oui, vous avez en vous toute une armée prête à se battre pour vous aider à retrouver rapidement la santé. Alors, plutôt que de les bouder en vous ruant dans la pharmacie la plus proche, soutenez-les ! Couchez-vous plus tôt que d’habitude, autorisez-vous à faire la sieste si vous vous sentez particulièrement K.O., mangez léger et équilibré, et continuez à faire du sportVos anticorps seront alors plus à même de faire leur boulot, et ils vous remercieront en s’activant davantage (ce qui ne vous empêche pas bien sûr d’aller consulter votre médecin, si les symptômes persistent).

Adaptez votre planning

En tant qu’indépendant, vous avez la chance de pouvoir vous organiser comme vous le souhaitez. Alors, quand le virus débarque, pourquoi vous forcer à continuer comme si de rien n’était ? Vous pouvez alléger vos journées pour vous aider à récupérer, en faisant sauter votre réveil par exemple ou en réorganisant vos tâches. Privilégiez les activités qui ne nécessitent pas de temps de cerveau humain disponible, si le vôtre ne veut pas se réveiller. Autorisez-vous à travailler sous la couette, si l’idée de vous préparer pour vous installer à votre bureau est au-dessus de vos forces. Et bien sûr, reportez les rendez-vous qui peuvent l’être, ou proposez à votre interlocuteur de discuter par Skype pour vous éviter d’avoir à sortir de chez vous.
Votre capacité à vous adapter et à voir le verre à moitié plein est une de vos forces d’entrepreneur. Et finalement, vous frotter à quelques virus est une belle opportunité de muscler cette compétence !

Anticipez au maximum

Malheureusement, vous avez beau mener une vie saine et équilibrée, tout faire pour aider vos anticorps et avoir la pêche, il arrive parfois que vous récoltiez un virus plus costaud que les autres, voire même une bonne grosse bactérie. Si vous vous retrouvez cloué au lit, agonisant, que la fièvre vous fait délirer et que vous n’avez décidément pas une tête à mettre le nez dehors et à rencontrer vos clients… C’est un peu la fin du monde pour votre entreprise !
La seule solution dans ces cas-là, est d’anticiper au maximum. Si vous êtes en avance d’une manière générale sur votre planning, qu’il s’agisse de la gestion de vos projets ou du blog de votre entreprise, votre absence sera presque invisible pour vos clients, et indolore pour votre entreprise. Bien sûr, vous ne pourrez pas pour autant honorer vos rendez-vous. Mais, puisque le travail sera fait, vous pourrez le montrer d’une autre manière à vos clients et ils vous pardonneront de n’avoir pas pu vous déplacer.

C’est à vous !

Comment gérez-vous la maladie depuis que vous avez créé votre activité d’indépendant ? Quelles sont vos astuces pour continuer à assurer tout en prenant soin de vous ?
Avez-vous du mal à lâcher prise dans ces moments-là ?

Partagez votre expérience dans les commentaires.

Vous avez du mal à lâcher prise ?

Que ce soit parce qu’un virus vous terrasse ou qu’un événement extérieur vous met des bâtons dans les roues, vous avez du mal à lâcher prise ? Rencontrons-nous pour en discuter. Je peux vous aider à vous détendre et à vivre autrement les situations sur lesquelles vous n’avez pas d’emprise. Contactez-moi par email ou par téléphone au +336 11 04 43 77 pour prendre rendez-vous.

Faites passer le message

Vous avez trouvé cet article intéressant ? Il pourrait sûrement être utile à d’autres personnes. N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux favoris en utilisant les boutons situés ci-dessous.

Tags:
2 Commentaires
  1. Pascal 1 année Il y a

    Moi y’en a être pas malade ….. hihi…
    Pas le temps.
    A part dentiste….

    Bonne journée à tous.

    • Auteur
      Marie Guyot 1 année Il y a

      Héhéhé 🙂
      Continuez à être en pleine forme alors Pascal !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Contactez-nous

Vous avez une question ? Vous souhaitez prendre rendez-vous pour une séance de coaching ? Envoyez-nous un message :

En cours d’envoi

Tous droits réservés Bonobo Coaching - Marie Guyot - 2012-2017

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?