Piste cyclable enneigée en SuisseDans une newsletter à laquelle je suis abonnée, son auteure raconte qu’elle a du mal à se sortir de la torpeur de l’hiver et à se mettre en action pour la nouvelle année. Évidemment, ayant grandi en France, c’est une sensation que je connais bien. Mais j’ai été surprise de constater à quel point elle m’était devenue étrangère, tellement je ne l’ai pas ressentie depuis longtemps.

Quand nous sommes partis en janvier 2017, nous ne pouvions pas nous permettre de nous laisser aller à l’hibernation : il faisait très froid, un froid inattendu venu de Sibérie, qui nous a fait perdre au bout de deux jours le compagnon (certes, assez mal équipé) qui avait décidé de nous suivre deux semaines pour le fun. Un froid qui nous a obligés à faire une pause entre la Suisse et l’Allemagne, pour préserver nos orteils devenus bleus. Et bien sûr, il est difficile de jouer les marmottes quand vous devez pédaler la majeure partie de la journée pour avancer (et vous réchauffer, mais ça je l’ai déjà dit).

Quand nous sommes arrivés en Nouvelle Calédonie à la fin du mois de juillet de la même année, nous avons bien rigolé quand les personnes que nous rencontrions nous soutenaient qu’il faisait froid : il faisait 25° en Nouvelle Calédonie, et nous débarquions de Corée où il faisait plus de 35°, assortis d’un taux d’humidité proche des 100% (un régal à vélo !). Cette « fraîcheur » était la bienvenue pour nous et, il faut l’avouer, toutes les excuses sont bonnes pour se faire une bonne raclette (mais en intérieur, et avec un pull ???!!!).

Cette année, c’est le deuxième été que nous passons ici. Tout est inversé, puisque c’est l’été en Océanie, tandis qu’en Europe, c’est l’hiver. Le calendrier cependant reste le même et Noël tombe alors que tout le monde se promène en short, t-shirt et claquettes. Les maisons n’ont (en général) pas le chauffage et, si certains irréductibles ont une cheminée, tout le monde se réjouit du moindre souffle de vent qui vient rendre l’atmosphère un peu plus respirable. Ici, pour les fêtes, on mange plus volontiers des crevettes-mayonnaise qu’une dinde tout juste sortie du four.
Et pour donner l’impression que c’est Noël, il y a un ours blanc qui tire un traîneau en décoration au-dessus des supermarchés. Les gens écoutent des chants de Noël qui parlent du froid et de la neige (la neige !). On déguste des chocolats que l’on range précieusement au frigo ensuite, pour éviter qu’ils ne fondent.

Flamboyant en fleursJ’aime beaucoup ici le fait que Noël puisse être une fête qui se célèbre entre amis, une bonne partie des personnes que nous connaissons n’ayant, tout comme nous, pas de famille sur la Grande Terre. Pas d’engueulade, pas de prise de tête, pas de montagne de cadeaux offerts à des gosses qui n’en ont pas besoin… Uniquement le plaisir de passer du temps ensemble (et de boire du bon vin d’importation qui coûte un rein).

J’ai été longtemps perturbée après notre arrivée par le fait qu’il n’y a ici que deux saisons (quand « il fait froid » d’un côté, et quand les flamboyants sont en fleurs de l’autre), et par le fait qu’il fait toujours beau (en gros, hein, mais on ne va pas chipoter pour un petit cyclone ou deux, n’est-ce pas ?). Cela me donnait constamment l’impression d’être déphasée et de ne pas savoir à quel moment de l’année nous étions. Et pour la seconde fois, malgré les artifices déployés par les magasins pour nous pousser à consommer, je n’ai absolument pas eu l’impression que c’était Noël il y a un mois.
Si la sensation de ne pas savoir à quelle période de l’année nous sommes m’est passée progressivement, j’ai quand même toujours l’impression ici d’être en décalage. Peut-être que cela me passera aussi, avant que je ne reprenne la route l’hiver l’été prochain ?

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tous droits réservés Bonobo Coaching - Marie Guyot - 2012-2019

Contactez-nous

Vous avez une question ? Vous souhaitez prendre rendez-vous pour une séance de coaching ? Envoyez-nous un message :

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?